lundi 10 avril 2017

Les BUIS et la chenille de la pyrale

Les Buis et la chenille de la Pyrale.

Vous avez acheté des buis et stupeur, vous remarquez que des feuilles vertes disparaissent ! Vous voyez qu’ils sont comme tondus. Urgence, on part à la chasse au prédateur, la chasse à la chenille !!!
Deux photos :  avant l'apparition du prédateur et après...



 Cherchez entre les feuilles du buis de toutes petites toiles d’araignées, de poils blancs tissés. La chenille est proche et souvent sous les feuilles. L’enlever et l’écraser. Sur les plans faiblement infestés, cette chenille non urticante peut être écrasée entre les doigts.
 
 
    Il est grand temps de trouver une solution ! En moins de 3 jours le massif pourrait être sans feuille.

Comment traiter les BUIS mangés par les chenilles de la Pyrale des Buis ?

QUATRE SOLUTIONS POUR SAUVER VOS BUIS.

SOLUTION 1 : Mon traitement écologique préféré : j’ai apprécié de traiter avec de  l’eau et du SAVON NOIR au pulvérisateur  deux fois par jour. J’avais de bons résultats. Prolifération ralentie toutefois je trouvais encore de nouvelles chenilles. Si j'avais commencé ce traitement fin février aucune chenille ne serait réapparue.
Ne pouvant consacrer que des heures de dimanche, je suis passé au plan B.
J'ai trouvé un produit efficace. Un allié de choc biologique qui ne détruit pas les abeilles et ne pollue pas le potager bio du voisin. Bacillus thuringiensis, Bt ou VER de POIREAU. Et cela fonctionne très bien.
Ce traitement naturel serait le 'moins agressif' pour la Nature "Bacillus thuringiensis"  de marque Solabiol ou Gerbeaud.

Dosage : 1 dose petite cuillère de 3,75g à 5 g pour 5 litres d'eau selon capacité du pulvérisateur. Attention : il ne doit pas pleuvoir dans les 3 heures qui suivent la pulvérisation. Ce produit ne peut s'utiliser en prévention = ce produit ne sert à rien en mode préventif.


SOLUTION 2 :
Passer un coup de karcher sur les buis et les larves tombent rapidement. Les ramasser et les écraser ou les brûler. Technique déjà utilisée dans les villes. Avantage : le lavage par karcher est efficace et vous n’ajoutez aucun produit. Comme la prolifération de cette chenille non urticante est rapide, soyez déjà vigilant dès la fin février.
 
SOLUTION 3 :

Un insecticide naturel : la terre de Diatomée

Saupoudrer vos buis avec de la terre de Diatomée : un insecticide naturel ne produisant aucune accoutumance chez les insectes. Poudre à ne pas respirer.
 

SOLUTION 4 NON RECOMMANDE
Il est également possible de pulvériser un insecticide à base de cyperméthrine ( par exemple: Capiscol ) ou de deltamétrine. Ce type de traitement demande un certain nombre de précautions / NOCIF POUR LES ABEILLES et doit être appliqué à l'intérieur des rameaux et sous les feuilles où les chenilles se cachent. Personnellement, je n’ai pas envie de tuer les abeilles et aucune envie de respirer ce type de produit qui pourrait  être, comme beaucoup d’entre eux, reconnus comme dangereux pour la santé. De plus, les abeilles décimées rencontrent déjà un grand nombre de pollueurs.
Les plants de buis grandement infestés au point d’être arrachés ou broyés ne doivent surtout pas être compostés en l'état. Le mieux est de brûler les plants trop infestés.

CONCLUSION :

Bien sûr, le mieux est de surveiller !
L'élimination manuelle en hiver : cette technique a l'avantage de n'ajouter aucun produit dans la nature. Les chenilles de la pyrale du buis n’étant pas irritantes, on les retire à la main notamment en hiver.
Elles sont nichées au cœur des massifs de buis sous forme de cocons, donc bien visibles. Les cocons / chenilles ainsi 'attrapés' seront détruits par brulage. Les noyer dans un seau d'eau est aussi possible.
C'est un adversaire coriace : vous êtes son seul prédateur, la lutte se fera sur la vigilance, la régularité et la durée.
La seconde période de prévention est fin février, début mars. Et ne relâchez pas, regardez chaque jour. Pour ma part, la meilleure des préventions est ici : 1/ je regarde en hiver comme expliqué ci-dessus pour enlever les cocons.
2/ je pulvérise chaque jour eau et savon noir de fin février jusqu’à mi mars.
Si vous passez la date de fin mars sans chenille, les buis et vous seront tranquilles.
 
Découvrir la galerie à Roussillon en Provence, nous échangerons sur la beauté des buis et ... des pigments !

La galerie art contemporain atelier Tapiézo7 rue Richard Casteau 84220 ROUSSILLON-en-PROVENCE
horaires 11h à 17h  6/7  Fermé le dimanche ou sur rendez-vous sur www.tapiezo.fr

 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire